3h00

Personal Branding

Évitez de suivre la mode

Attention aux effets de mode
Attention aux effets de mode
Depuis que j'ai démarré sur le web, il ne se passe pas une semaine, et peut être même une journée sans que des idées nouvelles surgissent : une nouvelle application, de nouvelles pratiques, des améliorations de services existants, des concurrents… Tout va très, très vite. C'est bien simple, si on ramène ça à notre activité de Zerudien, il y a seulement 15 ans, la grande découverte c'était la vente d'ebooks. C'était le format « révolutionnaire » pour délivrer de l'information et de la formation payante.
A cette époque, ce format n'était pas « standard » comme c'est le cas aujourd'hui : des tas de personnes appelaient pour nous faire savoir que « ça ne marchait pas »… Quand ils avaient compris que leur achat était dématérialisé ! L'enjeu, à ce moment là, c'était plutôt d'amener les gens à s'inscrire sur un site web et à passer commande. Ce qui n'était pas si aisé : bien avant Paypal, le seul moyen de paiement était le chèque. J'ai connu une époque où le chèque était le moyen de paiement privilégié par rapport à tous les autres. Tout ça paraît loin. Et pourtant… C'était il y a quelques années seulement !
Puis, les formats vidéos sont arrivés, le blog est arrivé, les réseaux sociaux sont arrivés, le Web 2.0 est arrivé et avec tout ça une démocratisation des achats en ligne : cartes bancaires, Paypal, Smartphone : on peut tous commander partout dans le monde en quelques clics.
Et en parallèle des stratégies, des façons de faire. Dans le domaine de la pédagogie, d'abord : fini les PDF. La norme ? L'interactivité avec des forums, des vidéos, voir des QCM. Les webinaires aussi. Puis dans les stratégies de référencement : il y a eu la vague des billets de blog de masse, le positionnement dans les annuaires, les articles partagés et tous les systèmes d'optimisation de page web. Le marketing : de pages statiques, on est passé à des appels à l'action : s'inscrire via un autorépondeur, programmer des emails de relances automatiques, développer des partenariats en affiliation, créer des « lancements orchestrés », privilégier le système « evergreenbusiness »… Puis récemment tout abandonner et miser sur les réseaux sociaux et l'achat massif de leads.

Il existe toujours mieux, tout le temps

Il nous arrive souvent sur Zerudi de nous retrouver face à des demandes de Zerudiens : ils ont vu ici ou là des « systèmes », des stratégies qui leur paraissent pertinentes. Ou ils ont écouté tel ou tel « expert » promettant des résultats incroyables avec telle ou telle nouvelle solution.  Il existe tout un marché lucratif du « how to » : comment faire ceci, comment devenir cela etc. Un marché qui est sans fin : il existe toujours des solutions pour :
  • mieux vendre
  • mieux communiquer
  • développer ses compétences
  • devenir un expert
Et s'il est très sain de se former, de s'équiper, ça devient problématique lorsqu'on reste à l'état de consommateur. Des tas de personnes, peut-être vous, allouez des tas d'heures à découvrir des méthodes nouvelles pour mieux piloter votre activité par exemple : il suffit de voir le nombre de lancements qui se font chaque mois. On vous promet la lune. Et comme l'autre système qu'on vous a vendu n'a pas marché, on vous a découvert une nouvelle solution. Qui sera sans doute obsolète le mois d'après. Mais vous, vous suivez : vous ne voulez pas être largué. Il vous semble fondamental de rester à la page, de ne pas rater le dernier truc qui cartonne. Et c'est sans doute là que vous faites une erreur monumentale. Car vous dépensez du temps et des ressources à suivre un mouvement éphémère, qui a toujours un temps d'avance sur vous… Et qui prend un malin plaisir à garder ce fichu temps d'avance. En agissant de la sorte vous oubliez l'essentiel : les bases, celles que vous devez consolider. Et votre marché, celui que vous devez absolument comprendre.

Consolidez vos acquis… et vos bases

Il n'y a pas de solution unique. Si, sur Zerudi, on n'impose aucun graphisme, aucun « tunnel de vente », aucune pédagogie type c'est pour une simple et bonne raison : vous devez pouvoir adapter votre message, piloter votre activité en cohérence avec votre cible. J'ai rencontré un jour un monsieur devenu ami qui avait tout misé sur un lancement vidéo. Il connaissait pourtant toutes les ficelles de la vente. Mais il pensait que cette méthode donnerait d'excellents résultats. Parce que c'est ce que tout le monde faisait. Pourquoi pas ? Je l'ai cependant mis en garde : un lancement, ça marche surtout par le volume, l'affiliation de masse et une approche agressive. Est-ce que ça correspond à notre cible ? Notre image ? Notre état d'esprit ? Les résultats ont été catastrophiques. Sans doute comme bon nombre de personnes qui se lancent dans des stratégies sans prendre un peu de hauteur, de recul : la mode, ça ne convient pas à tout le monde.
Il y a des stratégies. Toutes donnent des résultats. C'est la richesse de notre époque : vous pouvez vraiment faire les choses à votre façon. Il y a des bases qu'il faut comprendre et connaître : le copywriting fait partie de ces bases par exemple. La psychologie de votre cible aussi. Après, le reste, c'est de la mise en scène.
Vous êtes libre de mettre en scène votre pédagogie comme bon vous semble : vous remarquerez que de toute façon, vous évoluerez naturellement. Vous êtes libre de mettre en scène votre image graphique : sobre ? Elaborée ? Testez des choses à votre niveau. Vous êtes libre de créer des scénarii marketing qui correspondent à votre image.
Bref, retenez ceci : les effets de mode sont éphémères et visent à vous faire consommer. Ainsi va le monde et Internet n'échappe pas à cette règle. 
Qu'en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis ci-dessous :

Vos réactions (1)

Même sans suivre les "modes", c'est déjà conséquent d'apprendre les "bases" et surtout de commencer à les maîtriser ! Merci pour cette vidéo, pleine de bon-sens.

par Pascale , il y a 4 ans

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

3h00

Personal Branding